Apprendre la stratégie des jeux d’échecs

22 avril 2021
strategie gagnante aux echecs
200
Views
4/5 - (23 votes)

La stratégie des jeux d’échecs consiste à évaluer le jeu et à établir un plan à long terme, auquel les tactiques sont subordonnées ; tout en développant des mesures à court terme pour mettre en œuvre ce plan.

Lors de l’évaluation, le joueur doit tenir compte de l’importance des pièces sur l’échiquier, de la structure des pièces ; de la sécurité du roi, de la position des pièces, du contrôle des cellules ou groupes de cellules importants (diagonales, colonnes vides, cellules noires, cellules blanches, etc.) ; et des réactions possibles de l’adversaire. De plus, en ce qui concerne la position des pions, il faut noter que le placement du pion d’échec est central dans le jeu dès le début de la partie.

En effet, les échecs sont l’un des jeux de société les plus complexes de l’histoire de l’humanité. Mais les règles du jeu sont claires, très simples et faciles à apprendre par chaque joueur. Avec un nombre minimal de pièces, il n’y a pas moyen de faire autrement ; ce qui ouvre un très large éventail de possibilités pour le joueur. Pour atteindre un bon niveau, il est nécessaire de bien comprendre les tactiques de base et la stratégie des jeux d’échec. Mais nous devons d’abord faire une distinction claire entre ces deux concepts importants.

Dans la suite de cet article, vous y découvrirez les principales stratégies des jeux d’échecs ; afin que vous puissiez donner le meilleur de vous-même dans les prochains jeux, que vous auriez à jouer avec vos adversaires.

Découvrez aussi : Cadeaux de naissance : les meilleures idées pour les jeunes mamans

La première des choses à faire avant une partie d’échecs est de concevoir un plans à long terme

Avant de commencer à jouer aux échecs ; vous devez établir un plan de bataille dans votre tête, et décider de la forme que vous voulez donner au jeu, et de la manière dont vous voulez l’aborder. En bref, vous avez besoin de la stratégie des jeux d’échecs. Cela signifie que vous devez avoir une vision à long terme, de la manière dont vous allez vous comporter lors de votre prochain match.

Mettre en œuvre des techniques à court terme

Pour mettre en œuvre la stratégie des jeux d’échecs à long terme et pouvoir répondre à une attaque occasionnelle de l’adversaire ; vous devez également utiliser des techniques à court terme. En bref, l’utilisation des tactiques est très importante.

En résumé, la stratégie des jeux d’échecs, est l’art d’organiser et de contrôler une partie d’échecs ; tandis que la tactique est plutôt l’art de contrôler une bataille ou les outils utilisés pour vaincre un adversaire ou l’ordinateur. La stratégie concerne donc davantage l’aspect planification (la vue d’ensemble) ; tandis que la tactique est l’aspect opérationnel (l’approche manipulatrice utilisée pour atteindre le résultat souhaité de la stratégie). Il est donc important de se rappeler que ces deux concepts sont très différents et pourtant totalement indissociables ; car sans développement stratégique cohérent. Par conséquent, il ne peut y avoir de tactiques efficaces ; et sans la mise en œuvre de tactiques efficaces, une stratégie cohérente ne peut réussir.

Découvrez aussi : Nos Conseils Pour Bien Choisir Votre Draisienne

Défendre votre Roi

 strategie echec tactique

Afin de défendre efficacement votre roi, les règles des échecs nous donnent une technique très importante à connaître et à utiliser : les atterrissages. De cette manière, il existe deux types de débarquements : les petits et les grands. Le petit palier est sans doute le plus connu, car il est à la fois le plus efficace et le plus facile à mettre en place. Il vous permet de déplacer le Roi de deux cases vers la droite et la Tour de deux cases vers la gauche. Le prochain coup consiste à déplacer le Roi de deux cases vers la gauche et la tour de gauche de trois cases vers la droite.

Découvrez aussi : Comment gagner de l’argent sur YouTube en 2021 ?

Attaquer le Roi de l’adversaire : comment procéder ?

Un Roi qui reste au milieu de l’échiquier alors que vous l’avez déjà capturé, est généralement vulnérable. L’attaquer devrait être votre priorité. Apprenez comment y procéder grâce à ces trois exemples.

  • Utilisez les pions pour éliminer le chevalier de votre adversaire

Il est parfois nécessaire de sacrifier une partie ou plusieurs parties, pour détruire la défense royale de l’adversaire. Voici quelques exemples.

  • Le conseil 88 : le sacrifice de Tour sur le roque,
  • Le conseil 89 : Le sacrifice de l’évêque en h7,
  • Celui du 121 : le sacrifice de l’évêque en h7,
  • Le conseil 143 : Sacrifice de Cavalier en f7,
  • Le Conseil 256 : deux sacrifices destinés à éliminer les pions g et h,
  • Et celui du 263 : un sacrifice en g3 destiné à prendre le pion en e3.

2)      Ouvrez les colonnes contre le roque adverse

Pour attaquer le Roi adverse, vous pouvez également pousser un ou plusieurs pion(s) ; afin d’ouvrir une colonne.

Découvrez aussi : Apprendre à Jouer aux Échecs : Quelle est l’Utilité ?

3)      Attaquez le Roi de votre adversaire avec un lancer opposé

La position avec le lancer opposé est généralement la cible de l’attaque du Roi adverse. Voyez comment cela se passe dans ces trois exemples ci-dessous. Cependant, lors des lancers majeurs et mineurs, il est préférable de respecter certaines conditions.

  • Aucune pièce ne peut s’interposer entre le Roi et la Tour,
  • Le Roi et la Tour n’ont pas encore à bouger,
  • Aucune des deux pièces ne peut être mise en péril par l’exécution du fameux lancer.

Le Roi au milieu de l’échiquier est vulnérable aux attaques ennemies, surtout si la position est ouverte. Il est donc fortement recommandé de se défausser le plus tôt possible dans la partie. En général, il est préférable d’attaquer le château le plus tôt possible ; car il y aura moins d’espace entre Roi et le bord du plateau. Toutefois, c’est à vous de décider la stratégie des jeux d’échecs, qui vous convient le mieux à votre situation.

Découvrez aussi : les belles idées de décoration de noël avec des fleurs séchées et des bruches de bois

Créez et exploitez les déséquilibres matériels

strategie echec et mat rapide

La stratégie des jeux d’échecs à long terme développe un plan pour capturer les pièces capturées. Parfois, vous pouvez trouver un plan pour récupérer une pièce capturée. L’indice 418 est un bon exemple de plan à long terme, pour capturer les pièces de votre adversaire. Pour cela :

a)      Simplifiez la fin de partie pour une victoire facile

Si vous disposez d’un avantage matériel, la stratégie des jeux d’échecs gagnante, consiste à changer fréquemment de matériaux ; pour les amener à une fin de partie facile à gagner.

b)      Comment activer un évêque ?

Les évêques doivent en général disposer de diagonales ouvertes pour pouvoir jouer. Pour cette raison, vous devez utiliser correctement la paire d’évêques. En fait, le fait de posséder cette paire alors que votre adversaire ne l’a plus ; cela constitue souvent un avantage.

Découvrez aussi : Comment Renforcer votre Présence en Ligne ? Voici 12 Stratégie Efficaces

Profitez d’une meilleure structure des pions

Ici, il est nécessaire de garder à l’esprit comme stratégie des jeux d’échecs ; le fait que vous devez essayer de créer, avancer et promouvoir un pion passé. Cela est important si vous voulez gagner un avantage matériel décisif.

En résumé : Les plans stratégiques des échecs peuvent être regroupés en 4 thèmes :

  • La sécurité du Roi : mettez votre Roi en sécurité et attaquez le Roi adverse.
  • L’équilibre matériel : apprenez à créer et à utiliser un déséquilibre matériel.
  • L’activité des pièces : toutes vos pièces doivent jouer, et si possible jouer de façon active en créant des menaces.
  • La structure des Pions : apprenez à profiter des faiblesses dans la structure des pions de votre adversaire.

La fourchette : une autre stratégie des jeux d’échecs

strategie echec ouverture

La technique la plus classique que tout joueur d’échecs se doit de mettre en pratique, peu importe son niveau de jeu reste la fourchette. Elle consiste à placer une pièce qui menace deux en même temps. Ce type d’attaques multiples se révèle particulièrement intéressant puisqu’elle vous garantit de remporter une pièce au coup suivant ; à moins bien sûr que votre adversaire ne parvienne à vous mettre échec. Au fur et à mesure de votre progression dans le jeu, vous découvrirez d’autres types d’attaques multiples. Néanmoins, pour l’instant, utilisez la fourchette le plus souvent possible. C’est à la fois la plus simple et donc la plus essentielle de toute.

Découvrez ci-dessous deux exemples de fourchette.

  • La fourchette royale: le cheval blanc menace à la fois la Dame et le Roi noirs.
  • La fourchette de pion : un Pion blanc menace aussi bien le Cheval et l’évêque noirs.

Découvrez aussi : Animal en peluche : top 15 des meilleurs en 2020 !

Le clouage : une stratégie des jeux d’échecs pas comme les autres

Pour immobiliser un certain temps une pièce, il existe une technique intéressante à utiliser, il s’agit du clouage. Cela consiste à mettre en échec une pièce, qui ne pourra pas se déplacer sous peine de mettre en position d’échec une pièce plus importante encore. En effet, s’il est déplacé, ce sera alors la Dame noire qui sera menacée. Par conséquent, seules les pièces pouvant se déplacer sur une longue distance peuvent jouer ce rôle ; c’est-à-dire que seule la Dame, la Tour ou l’évêque, peuvent être utilisées pour la technique du clouage. Cependant, la stratégie des jeux d’échecs veut qu’une pièce clouée soit attaquée par le joueur adverse.

Les ouvertures : une excellente stratégie des jeux d’échecs

Beaucoup de joueurs d’échecs s’échinent à apprendre par cœur des ouvertures. Si, cela peut être intéressant pour quelqu’un qui dispose déjà d’un bon niveau ; c’est plutôt inutile si vous êtes encore débutant. Dans ce cas, vous n’avez qu’à connaître quelques principes de base à suivre en début de partie. Voici les principaux conseils à suivre lors des premières tours de jeu :

  • Garder le contrôle du centre,
  • Développer les pièces mineures,
  • Mettre à l’abri le Roi,
  • Ne pas déplacer deux fois la même pièce,
  • Déplacer les Cavaliers avant les Evêques,
  • Ne pas bouger sa Dame trop tôt.

Bien sûr, il existe également des ouvertes célèbres comme par exemple :

  • La sicilienne qui consiste à avancer le petit pion du Roi de deux cases pour sortir rapidement la Reine et le l’Evêque,
  • La défense de l’Evêque qui consiste à dégager une sortie sur le côté du plateau,
  • Le gambit qui consiste à déplacer de deux cases le pion de la Dame protégé par celle-ci,
  • Le coup du berger qui permet de mettre échec et mat en quelques coups seulement.

Découvrez aussi : Nos conseils pour bien gérer une entreprise 

La structure des pions

role du pion aux echecs

Un principe primordial aux échecs, est de parvenir à garder une bonne structure de pions. Cela se caractérise par :

  • La présence de pions doublés,
  • Un faible nombre d’îlots de pions,
  • La présence de pions passés (si possible passés protégés),
  • La présence d’une ou de plusieurs chaînes de pions.

D’après la célèbre citation de Philidor, joueur du 18ème siècle qui s’impose comme l’une des premières stars de l’histoire des échecs : « les pions sont l’âme du jeu d’échecs ».  Par exemple dans certains jeux vous pouvez constater que les noirs possèdent 4 îlots de pions et que les blancs en ont seulement 2. Le mieux est de posséder le moins d’îlot possible. Les blancs sont donc en meilleure posture, d’autant que les pions de cette couleur forment 2 chaînes ; ce qui représente une structure forte puisque leurs seuls points faibles se situent à la base. Cette position doit donc être particulièrement protégée.

D’autre part, vous pouvez peut-être aussi voir un pion passé, c’est à dire que son avancé vers le bout du plateau ; et donc sa promotion ne peut plus être empêchée par aucun pion de l’autre joueur. Vous verrez que ce fameux pion est protégé par un autre pion, ce qui constitue un atout supplémentaire.

Découvrez aussi : Fidélisation des clients: les bases pour réussir 

Qu’en est-il de la création d’un avant-poste ?

En réalité, il est bon de créer un avant-poste ; c’est-à-dire une case sur laquelle se logera un Cavalier ou un Evêque, sera difficile à déloger. Pour cela, il faut dénicher une case faible, soit une case proche ou à l’intérieur du camp adverse protégée par un ou deux pions ; et ne pouvant pas être menacée par les pions de l’autre joueur. Le mieux est de placer sur cet avant-poste une pièce de plus petite valeur que celle des pièces adverses pouvant la menacer.

Adoptez peut-être la stratégie de deux avant-postes : un Evêque et un Cavalier

Grâce à eux, vous possédez de sérieux atouts face à l’adversaire ; puisque ce dernier va avoir du mal à faire évoluer ses tours ou son Roi sans les exposer à la menace de l’évêque et du Cavalier blanc. Par conséquent, une bonne stratégie des jeux d’échecs consiste donc à repérer rapidement les cases faibles de son concurrent ; puis établir un plan pour parvenir à placer un avant-poste sur ces cases faibles.